Coaching de vie en Vendée et sur Internet

Se sentir inutile…

Si le coaching de vie t'intéresse pour booster ta confiance en soi et atteindre tes objectifs. Abonne-toi à l'infolettre pour être informé(e) des prochaines publications et des nouveaux services de Sélevéa ! Je m'abonne, ici !

Inutile. Un mot qui fait mal. Oui, moi aussi il m’est arrivé, comme toi, d’avoir honte de moi-même. Je me suis fait cet aveu en écrivant dans les pages de mon art journal, ce que je ressentais. Et pour ne pas affoler mes proches et masquer mon mal-être, j’affichais sur mon visage le matin, une sorte de faux sourire. Je me regardais dans le miroir et j’essayais d’adopter une bonne figure en me disant que cela allait passer, que ce n’était rien.

Se voir comme le vilain petit canard

Notre société vante tellement l’idéal de performance et les personnalités d’apparences fortes, qu’avouer ma vulnérabilité était difficile. J’avais l’impression d’être le vilain petit canard, parce que je ne réussissais pas comme les autres. Alors quand tu me dis, que tu ne vas pas bien et que tu te sens inutile. Je comprends ce sentiment. Je suis passée par là. Et je te trouve merveilleusement courageux de l’avouer et d’y faire face. Tu fais preuve d’une force que tu ne soupçonnes peut-être pas.

Juger sa valeur

Qu’est-ce qu’il y a derrière ce « je me sens inutile » ? Il y a d’abord un jugement que tu portes sur toi-même. Alors que tu aspires probablement à la douceur, au respect et à l’amour. Tu penses peut-être que ce tu fais, n’a aucune valeur ? Tu ne te trouves pas parfait ? Mais rassures-toi personne ne l’est. Faire des erreurs ou rencontrer des difficultés, cela fait partie de la vie. Ce n’est pas le signe que ta vie est nulle ou que tu ne vaux rien. L’erreur fait partie du processus de l’apprentissage. L’échec est comme un enseignant, qui t’en apprend plus sur toi-même et la vie, qu’une réussite immédiate et sans efforts. Mais, nous sommes plus enclin à parler de nos réussites, que de nos échecs, pour briller. C’est pourquoi les autres, tu sais ceux avec qui tu te comparent, ne te parlent pas (ou peu) de leurs faiblesses. Cela ne signifie pas pour autant qu’ils n’en ont pas.

“Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme.”

Winston Churchill

Le perfectionnisme toxique

Réjouis-toi plutôt d’avoir à cœur de vouloir faire les choses bien. Si être perfectionniste à l’excès se révèle nocif, être consciencieux est une remarquable qualité. Car faire de son mieux, c’est mettre en action ses talents et ses compétences pour atteindre un objectif, tout en acceptant de faire des erreurs et d’avoir des limites. As-tu constaté à quel point être perfectionniste peut-être épuisant ? Se comparer constamment aux autres, être éternellement insatisfait ou s’en vouloir d’avoir fait quelques chose de travers, épuise petit à petit ton psychisme. Ce sentiment d’éternelle insatisfaction alimente ton stress et une mauvaise image de toi-même. Pourquoi veux-tu réussir à tout prix ? Pour correspondre à un idéal et si oui, lequel ? Est-ce pour impressionner les autres et pour être admiré ? Pour faire mieux que tes parents, ta sœur, ta voisine ou ton collègue ? Qu’est-ce qui te pousses à croire que tu n’en fais pas assez ? Répondre à ses questions, peut t’aider à y voir plus clair.

Se sentir utile versus se sentir soi-même

Et puis ce mot inutile, il est dur. Est-ce que les êtres humains sont faits pour être utiles comme des objets ou des robots ? Une petite cuillère ou un bol sont utiles. Ils ont une fonction. Mais toi et moi, sommes-nous juste des fonctions ? Je pense que non pour ma part. Si j’apprécie les gens autour de moi, c’est pour leurs qualités d’être. Si j’aide un ami dans un moment difficile, c’est parce sa détresse me touche et que dans mes valeurs il y a la générosité.

Vivre selon nos propres valeurs

Ce qui est différent d’aider les autres pour être apprécié ou obtenir quelque chose. Je n’attends pas qu’il m’aime plus en retour et pour toujours. Je le fais parce que je sens que je le peux et c’est juste à cet instant précis. Tu n’es pas venu au monde pour être utile, mais pour être toi-même et expérimenter la vie. Les gens ne t’aimeront pas plus parce que tu leur sert à quelque chose. Je dirais même que cette logique risque plutôt d’attirer des personnes, qui vont se servir de toi. Et ce n’est pas ce que tu souhaites, je pense. Qu’est-ce qui a de la valeur et de l’importance pour toi ? Investis-toi dans ce qui te nourris et te permet d’être toi. Tu trouveras alors naturellement dans tes centres d’intérêts, des activités porteuses de sens. Et généralement, celles-ci apportent aussi une contribution de valeur au monde. Si tu ne sais pas encore dans quoi t’investir, alors tente de nouvelles expériences. Car c’est en agissant, que tu trouveras des réponses.

Je te souhaite de devenir l’explorateur de tes possibilités et l’architecte de ton bien-être.

Natacha


Commentaire.

(Les commentaires sont lus avant validation.)