La différence entre l’éveil spirituel et l’éveil à la spiritualité !

Tu veux être au courant des derniers articles, des vidéos et des "bonus" que j'offre à mes abonnées. Abonnez-toi à l'infolettre du site !


Des articles sur les signes de l’éveil spirituel, y’en a tellement… et pas tous pertinents. Ok, je vais m’attirer quelques foudres à dire ça. Non, le problème, ce n’est pas qu’ils ne sont pas pertinents, mais que l’éveil spirituel est confondu avec l’éveil à la spiritualité. Il n’y a guère que chez Alice Kara dans un de ses articles consacré au sujet, que j’ai lu quelqu’un qui a compris la subtilité entre les deux. Vous pouvez lire l’article ici : Les 10 VRAIS symptômes de l’éveil.

La nuance entre ces deux termes n’est pas perçue par tout le monde. Pourtant, c’est simple. C’est un peu comme confondre « savoir écrire » et « être éveillé à l’écriture » pour un enfant. C’est pas la même chose. Dans le premier cas il maîtrise le sujet, dans le second il a commencé à être initié ou sensibilisé au sujet. Il fait ses premiers pas et ça stimule sa curiosité, son envie d’en savoir plus. C’est comme confondre « prise de conscience »  et « éveil de conscience ».

Confusion entre les premiers pas et l’aboutissement du cheminement spirituel

L’éveil spirituel normalement, c’est plutôt un qualificatif ou une expérience vécue par quelqu’un qui a fait un bon bout de chemin. C’est un terme qui a un sens, une histoire et qui est utilisé par des traditions spirituelles anciennes, je pense notamment au bouddhisme voir aussi le soufisme, le tantrisme, l’hindouisme, même le christianisme, etc. L’éveil spirituel est notamment synonyme de illumination ou réalisation de Soi. Et je mets une majuscule à Soi, intentionnellement. Il ne s’agit pas de le confondre avec l’égo ou petit soi avec le grand Soi. Il représente l’aboutissement d’un engagement personnel sur une voie spirituelle. Traditionnellement, cela signifie une libération totale de l’ego (le petit soi, le personnage, le rôle qu’on se donne, ce qu’on croit être) et l’avènement d’une nouvelle conscience en union/communion avec l’univers, le divin ou la source. Hors la plupart des listes de signes d’éveil spirituel, que nous trouvons sur le web, recense des signes de début d’engagement sur la voie et non d’aboutissement. Dans la majorité das cas, il plus question de prise de conscience que d’éveil de conscience. C’est à dire que ce sont les signes que la personne se met en marche dans sa quête spirituelle. Mais de temps en temps, il y aussi des signes d’éveil spirituel qui sont mélangé avec, histoire de bien entretenir la confusion.

éveil spirituel ou à la spirtitualité ?Ces signes pas si révélateurs de votre éveil spirituel

Faisons un petit tour d’horizon des signes que j’ai pu voir dans ces listes. Il n’y sont pas tous, j’ai pris quelques-uns des plus cités:

  1. Avoir l’impression d’être une nouvelle personne avec de nouveaux yeux ou que quelque chose a changé en vous : cela peut arriver aussi suite à un événement marquant dans votre vie, naissance d’un enfant, guérison après une longue maladie, voyage dans un pays où les conditions de vie vous ont bouleversé, etc. Dès que vous passez un cap dans votre vie, un tournant, il y a une prise de conscience. Et votre regard sur le monde change.
  2. Intérêt pour les questions existentielles telles que:«qui suis-je ? », «pourquoi suis-je ici ?», «y a-t-il autre chose que le monde physique ?», «quel est le sens de la vie ?» : Les philsophes aussi s’y intéressent, pourtant ils ne sont pas tous des chercheurs spirituels. On peut se poser ces questions dans une démarche intellectuelle.
  3. Perte d’intérêt pour les choses, les personnes superficielles et tout ce qui n’est pas authentique : wep bon ben là c’est assez floue, un objecteur de croissance ou décroissant peut vivre la même chose, mais parce qu’il est motivé par la protection de l’environnement ou l’action sociale.
  4. Un intérêt accru pour les sujets métaphysiques et le paranormal : là non plus ça signifie pas forcément un attrait pour le spirituel, la démarche peut être motivé par l’égo ou le mental.
  5. Avoir des vertiges : il y a tant de maladies pour ce genre de symptôme physique, n’oubliez pas de consulter votre médecin si ça vous arrive trop souvent, c’est plus prudent.
  6. Des synchronicités de plus en plus fréquentes : c’est pour vous mettre sur la piste, vous inciter à vous engager sur la voie. C’est de l’éveil à la spiritualité (débuter) et pas de l’éveil spirituel (aboutissement du chemin).
  7. Recevoir des messages, et comprendre leur signification : idem que pour les synchronicités, tu es sur le chemin, on te guide. Les éveillés dans la tradition bouddhique par exemple ne cherchent pas à vivre ce genre d’expérience, cela devient pour eux superficiel ou inutile, avoir un pouvoir ne les intéressent plus. Par contre quand on est en chemin, avoir un pouvoir, cela peut être tentant pour flatter son égo (pas toujours, mais ça arrive).
  8. Prise de conscience de vos anciens comportements destructeurs : un alcoolique aussi suite à un accident peut prendre conscience de son comportement destructeur et demander à suivre une thérapie pour devenir sobre.
  9. Ne plus se sentir en adéquation avec son ancien entourage et ressentir le besoin fort d’être seul ou avec des personnes plus alignées avec qui on est devenu : S’éloigner d’un entourage toxique est une bonne chose. Mais, s’éloigner de son ancien entourage peut aussi être un signe, qui vous êtes entrain de vous faire enroler par une secte ou influencer. Des mécanismes sont mis en place pour détacher les adhérents de leurs proches et les pousser à considérer le groupe sectaire, comme si s’était leur nouvelle famille. Donc vouloir être seulement avec certaines personnes, notamment un groupe, plus aligné avec vos nouveaux centres d’intérêts, peut donc aussi être le signe d’une emprise. Restez en contact avec des gens qui ont des opinions différents des vôtres, cela vous encourage à cultiver votre ouverture d’esprit et votre tolérance.
  10. Sentiments de tristesse (voire dépression) très profonds face à la souffrance du monde : y’a plein de gens qui dépriment devant la télé en voyant les problèmes du monde entier, mais peu qui passent à l’action. C’est extrêmement commun comme réaction.
  11. Ressentir le besoin de faire le bien autour de soi et pour le monde : il paraît que c’est naturel chez l’être humain, mais que c’est la société qui perverti cet élan…
  12. Hypersensibilité : pareil plein de causes possibles…
  13. Créativité et inspiration accrues, besoin de réaliser ses rêves : pareil plein de causes possibles, j’ai eu de superbes périodes d’inspiration à des périodes ou j’en avais rien à foutre de la spiritualité et y’a plein de gens dans ce cas…
  14. Prise de conscience dans votre l’alimentation : le développement personnel, une thérapie ou un problème de santé peuvent aussi vous amener à cette conclusion.
  15. Troubles du sommeil : c’est tellement vague… on peut voir son sommeil perturbé pour des tas de raisons psychologiques, physiques, etc.
  16. Attirance et connexion forte vers les animaux et la nature : Je connais plein de gens qui adorent les animaux et qui ne sont pas engagés dans une démarche spirituelle ou ne pensent pas l’être. Parfois ce ne sont pas les personnes qui pensent être spirituelles, qui le sont le plus. Cela me rappelle cette maxime de l’Égypte Ancienne du sage Pthahotep : « Le beau langage se dissimule plus encore que l’émeraude, on peut le trouver jusque chez les servantes qui travaillent aux meules. »

L’éveil à la spiritualité

Bref tout ces signes peuvent être des « preuves », que votre intérêt se tourne vers le domaine spirituel ou pas du tout. C’est l’inconvénient de ces genres de listes. C’est fourre-tout. Dans le cas ou cette liste, vous parle, vous vivez probablement un « éveil à la spiritualité ». C’est à dire que vous débutez votre chemin, votre recherche ou votre quête. Vous vous découvrez un nouveau centre d’intérêt et une nouvelle vision du monde avec lui. Ce qui entraîne des changements de sujets de conversations, de personnes de votre réseau social et des changements d’habitudes. Mais ce n’est pas un éveil spirituel. L’éveil spirituel est lui plus un aboutissement, le résultat de votre quête ou de cet éveil à la spiritualité. Et les symptômes, comme le fait remarquer Alice Kara dans son article en sont tout autre… (cf. lien, en début d’articles). Finalement ces listes, c’est comme essayé de faire un diagnostic médicale avec internet sans consulter un médecin, parfois on tombe juste et parfois on s’égare complétement…

S'abonner à l'infolettre

Cet article t'a plu ? Tu veux être tenu au courant des derniers articles, des vidéos et des "bonus" que j'offre à mes abonnées pour qu'elles puissent impacter leur vie positivement. Abonnez-toi à la chaine Youtube ou bien à l'infolettre du site (ou les deux :p)

Vos commentaires

Vous pouvez poster ci-dessous vos remarques, vos questions ou votre témoignage concernant ce sujet.