Comprendre ce qu’est la voie du coeur

Tu veux être au courant des derniers articles, des vidéos et des "bonus" que j'offre à mes abonnées. Abonnez-toi à l'infolettre du site !


C’est en explorant la tradition spirituelle des anciens égyptiens, que la thématique du cœur a fait son entrée dans mes recherches spirituelles. Des expressions contenant le mot cœur revenait fréquemment dans mes lectures, comme par exemple : voie du cœur, sagesse du cœur, intelligence du cœur, cœur-conscience, purification du cœur, guérison du cœur, pesée du cœur… Cela ne pouvait pas être un hasard. J’ai compris en l’expérimentant concrètement, que l’évolution spirituelle ne passe par le mental ou l’intellect. C’est une affaire de cœur. Et j’entends par là pas seulement l’organe, mais ce dont ce dernier est le siège/le symbole, le cœur-conscience.

Qu’est-ce que le coeur

C’est d’abord un organe essentiel à la vie. C’est le premier organe fonctionnel d’un embryon, dont l’ébauche commence dès le vingtième jour de développement. Son battement rythme la vie. Loin d’être seulement une grosse pompe, des études* ont démonté que le cœur possède son propre réseau de nerfs et de neurones, qui réagit aux émotions. Il les contrôle, influe notre moralité et même notre capacité à prendre des décisions. La communication entre cerveau et le cœur est à double sens. Ce dernier envoie même plus de signaux au cerveau que l’inverse et possède un champs magnétique 60 fois plus puissant. Son rythme est influencé par nos émotions.

… et la voie du cœur ?

La Voie du Cœur comprend donc pour moi, une prise de conscience du rôle de nos émotions. C’est à dire dans un premier temps observer comment elles peuvent influencer notre vision du monde. Ni bonnes, ni mauvaises, elles nous en apprennent beaucoup sur nous-même et les autres, à condition de pas ne se laisser emporter par leurs forces (excès). Cette voie reconnaît le lien corps/esprit. Car les émotions touchent autant le domaine physique que psychique. Elle envisage l’être humain dans sa globalité, c’est à dire sa dimension physique, mentale et spirituelle. En ce sens, elle est holistique**. La Voie du Cœur, c’est aussi un cheminement, qui nous met à l’épreuve sur notre capacité à être en relation avec autrui. Comment entrons-nous en relation avec le monde ? Avec confiance ou défiance ? Car l’être humain est un être sociale. Sa vie toute entière et son bien-être dépendent des échanges, qu’il entretient avec ses semblables et son environnement.

La voie du cœur, tout sauf de la mièvrerie !

Lorsqu’il est proposé un enseignement basé sur le cœur, de nombreuses personnes s’imaginent quelque chose de mièvre, de gentillet rose bonbon à paillettes ou un chapelet de bondieuseries tourné vers la charité. Pourtant, la voie du cœur est loin de se résumer à ces clichés. C’est une voie qui demande une grande lucidité à propos de soi-même, un amour sincère de la vie et un engagement profond à devenir responsable de soi-même. Cette voie est d’ailleurs aussi exigeante, que joyeuse et gratifiante. Je suis une éternelle apprentie sur ce chemin sans fin. Le cœur, selon les anciens égyptiens, c’est aussi le siège de Sia, une notion qui est traduite dans nos conceptions modernes par les idées d’intuition, d’activité créatrice et d’imagination. René Lachaud en parle en ces termes dans son encyclopédie de l’Égypte ésotérique des pharaons :

«  Sia est la connaissance silencieuse, intuitive, totale, parfaite, l’omniscience, la perception subtile, qui pour les égyptiens, sont les meilleurs vecteurs de la sagesse. »
En plus du domaine des émotions, le cœur est celui de l’intuition, une forme d’intelligence, qui se différencie singulièrement du rationalisme de l’intellect.

Pour résumer :

– travail sur les émotions,
– reconnaissance du lien corps/esprit, envisager l’être humain dans sa globalité,
– attention portée à la qualité de nos relations sociales,
– reconnaissance de l’existence et du rôle de l’intelligence intuitive.

Notes :
*Recherches de l’Institut HeartMath (www.heartmath.org), voir aussi « Le cerveau adapte la vue en fonction du cœur » (INSERM)
** Holistique : désigne les approches spirituelles, philosophiques et/ou thérapeutiques qui prennent en compte la globalité de l’individu (physique, mentale, émotionnelle, familiale, sociale, culturelle et spirituelle)

S'abonner à l'infolettre

Cet article t'a plu ? Tu veux être tenu au courant des derniers articles, des vidéos et des "bonus" que j'offre à mes abonnées pour qu'elles puissent impacter leur vie positivement. Abonnez-toi à la chaine Youtube ou bien à l'infolettre du site (ou les deux :p)

Vos commentaires

Vous pouvez poster ci-dessous vos remarques, vos questions ou votre témoignage concernant ce sujet.